Guest-Star:

Jason Behr as.. Declan Read

Daniel Radcliffe as.. David

 

1.02 - Une vie entre les mains

 

Personnages présent dans cet épisode:

       

 

Kaylee n'avait que peu dormi, en réalité elle n'avait plus fermé les yeux depuis son effroyable cauchemar, cela ne l'empêchait pas de se sentir fraîche comme un gardon, parfaitement éveillée.

Elle noua une serviette beige autour de sa poitrine après être sorti de la douche, puis se dirigea vers l'armoire à pharmacie où elle avait rangé ses cachets.

"Pas très prudent de les laisser là, Kaylee! se fit-elle la remarque. Je n'ose imaginer ce qui arriverait si Lyanna en prenait, pensant vraiment que ce sont des vitamines!"

Elle ouvrit la capsule, en sortit deux puis se baissa pour les avaler en buvant de l'eau à même le robinet. Elle avait quelque peu la flemme de prendre son gobelet.

Par précaution, elle prit la résolution de ranger ses pilules dans sa trousse de toilette, là où elle aurait dû les laisser.

Son regard s'attarda sur son reflet dans le miroir et, d'une main le frappa sans y mettre de force. Elle baissa la tête dans un soupir, consciente de se détester encore plus que la veille.

 

## Générique ##

 

"Je mentirais si je prétendais m'être remise de mon rêve. C'est étrange mais j'ai la sensation de l'avoir réellement vécu et je ne parle pas seulement d'un sentiment de "Déjà vu" comme si ce rêve m'était familier. Il l'est bien sûr.. en quelques sortes puisqu'il me renvoi à mes vieux démons mais ce n'est pas la première fois que je fais ce genre de cauchemar et celui-ci me semblait si réel. Je peux encore sentir le souffre dans la chambre, le sol se dérober sous pieds et s'ouvrir en deux sur l'Enfer.. Puis ce visage, j'ai plus qu'une vague idée de qui il s'agit et cela me fait froid dans le dos"

La jeune fille referma son journal, elle n'avait plus l'envie ni même l'inspiration de noircir les pages et de trouver correctement ses phrases pour ce matin là.

Cela faisait un moment maintenant que Lyanna était sorti pour aller acheter de la nourriture complète pour son hamster adoré. Elle prétendait que la bonne qui était habituellement chargée d'en acheter lui avait donné les mauvaises graines.

Kaylee se retrouvait donc toute seule dans la chambre, à ne savoir que faire. Elle aurait pu aller prendre son petit déjeuner, mais elle sentait son estomac noué et dans ses conditions il lui était impossible d'avaler quoi que ce soit, même un verre d'eau.

Elle eut presque envie de téléphoner à son père pour lui raconter son rêve mais connaissait déjà ses répliques par cœur. Et puis, elle qui se targuait d'être devenu adulte, cette réaction de vouloir appeler 'papa' dès que les choses tournaient mal était assez puérile.

Comme si le hasard avait décidé de lui jouer un mauvais tour, son téléphone portable posé sur la table de chevet entonna le dernier tube du groupe "Evanescence".

- Oui? fit Kaylee sans entrain.

Elle savait bien sûr sans doute possible qui l'appelait à ce numéro.

- Ma chérie, comment vas-tu? Je n'ai cessé de penser à toi cette nuit, je sais que tu m'as demandé de ne pas m'inquiéter pour toi, mais dans une ville aussi grande que Columbia, tu ne peux pas m'en vouloir.

Kaylee sourit d'un air triste.

- S'est-il passé quelque chose dont je devrai être tenu au courant? demanda son père.

- Comme?

- Et bien, n'as-tu pas rencontrer d'étranges personnages dans le coin?

- Si tu me demande si cette ville à une quelconque ressemblance avec Atlanta alors je te répondrais, non! Bon, je ne connais la ville que depuis une journée, je n'ai pas encore eu l'occasion d'en visiter tous les recoins mais elle m'a l'air assez paisible.

- C'est justement ce qui m'inquiète! dit Jeremiah, à moitié sérieux.

- Pourquoi tu dis ça? Tu as des informations à me communiquer? s'inquiéta alors la jeune fille.

- Informations seraient un bien grand mot, suspicions seraient plus exact!

Kaylee fronça les sourcils.

- Je ne suis pas retourné directement à la maison, Kaylee. Hier soir j'ai.. humm (elle l'entendit se racler la gorge à plusieurs reprise avec embarras) enfin, j'ai eu une proposition que je ne pouvais pas refuser.

Le cerveau de Kaylee devait être plus fatigué qu'elle ne le pensait car elle n'arriva pas à décoder.

- Et..?!

- Je visitais la ville, je ne voulais pas rentrer avant de l'avoir inspecter..

- Papa, t'es pire que Stanislas, je te jure c'est grave!

Stanislas était un collègue et un ami très proche de son père qui partageait avec lui les mêmes passions.. Il ne pouvait se résoudre à bâcler un projet et encore moins à laisser un évènement se produire sans avoir au préalable envisagé toutes les possibilités. Le père de Kaylee, à force de le fréquenter, devenait aussi parano que lui sur les gens qui l'entourait.

- Tu connais mon dicton..

- "Prudence est mère de sûreté!" entonna Kaylee comme si elle avait entendu cette expression un nombre infini de fois.

- Oui mais ce n'est pas là où je voulais en venir, il se trouve qu'hier soir les choses ont.. évolué entre Suzanne et moi. Tu te souviens de Suzanne?

- Oui, comment pourrais-je oublier Miss Colgate! dit-elle sans méchanceté. Je suis sincèrement heureuse pour toi.

- Vraiment, ça ne te dérange pas?

- Tu es encore jeune, après tout! Amuse-toi!

- Mais je n'hésiterai pas! fit-il avec engouement.

- Ne me raconte pas non plus les détails! l'avertit-elle en riant. Il y a un certain degré à ce qu'une fille peut entendre de son père.. Alors, tu es encore chez elle je suppose!

- Non absolument pas, c'est bien ce que je voulais te dire! Tu sais qu'elle accompagnait sa sœur cadette hier?

- Hum, hum, marmonna t-elle en attendant la suite avec intrigue.

- Suzanne vit apparemment avec elle, et ce matin lorsque je me suis.. hum enfin tu sais.. réveillé dans sa chambre..

- Continue, pouffa t-elle.

- J'ai aperçut sa sœur sur une photo. Celle-ci était déguisée en gothique par excellence, peinturlurée de noir et elle avait un regard étrange..

- Quoi ses yeux étaient un peu trop rouge? Tu sais c'est ce qui arrive lorsqu'on a les yeux clairs avec certains appareils photo, surtout si la photo a été prise de nuit!

- Mais non, non.. je veux dire par là que son regard semblait trouble, presque hypnotique.

- Evidemment puisque c'était une photo.

- Tu veux bien arrêter de te moquer, j'essaye d'avoir une conversation sérieuse!

- Désolée, dit-elle en riant de plus belle. Ecoute, je pense que tu te fais des films. Et je connais déjà le scénario principal, tu pense que la sœur de ta conquête d'un soir fais partie du culte satanique mais papa, c'était à Atlanta.. Ici c'est la Caroline du Sud! Pourquoi viendraient-ils jusqu'ici?

- Mais parce que tu y es, affirma Jeremiah.

- Ca m'étonnerait qu'ils fasse autant de cas de ma personne!

- J'exagère peut-être mais dans le doute..

- Abstiens-toi! finit-elle à sa place. J'ai pigé! Donne-moi le nom de sa sœur, je verrai ce que je peux trouver!

- Oui alors c'est Rosanna Louis.

Kaylee ouvrit son journal et nota le nom sur la première page vierge.

- Mais je ne suis pas restée chez cette Suzanne, avoua t-il.

- Pourquoi non?

- Je me dis que si sa sœur fait bien partie du culte, il n'est pas improbable qu'elle soit complice et qu'elle m'ait abordé pour cette raison.

- Oh papa, commença Kaylee d'un ton désolé.

- Je n'en suis plus à ça près, rassures-toi! Mais en ce qui te concerne, je te demande d'être très prudente car si Rosanna fait bien partie du culte alors ce n'est pas un hasard qu'elle se retrouve dans la même université que toi! Il se prépare quelque chose..

C'est le moment que choisit sa colocataire pour rentrer.

- Je vais devoir te laisser, dit-elle sans baisser le ton de sa voix pour ne pas que la conversation paraisse suspecte.

- Appelle-moi dès que tu auras du nouveau.

- J'oublierai pas, lui promit-elle. A bientôt.

Elle raccrocha puis se tourna vers sa colocataire avec un large sourire aux lèvres.

- Dis, tu ne voudrais pas me rendre un petit service?

 

Le service en question pouvait paraître bizarre, d'ailleurs Kaylee eut du mal à croire que sa colocataire ait accepté aussi facilement.

La jeune fille lui avait bien sûr demandé d'être extrêmement vigilante avec l'objet de son service, y tenant selon ses dires comme à la prunelle de ses yeux mais avait accepté que Kaylee le lui lui emprunte un court laps de temps.

Kaylee tenait entre ses mains la cage et l'hamster Teddy auquel Lyanna tenait tant, s'apprêtant à le déposer devant la porte de la chambre de Rosanna Louis.

Après avoir brièvement regardé le tableau où figurait le noms des étudiants ainsi que leur attribution de chambre, Kaylee avait retrouvé la jeune fille en question.

Mais pourquoi avoir eu l'idée saugrenue de déposer une cage à hamster devant sa chambre?

Comme le lui avait enseigné son père, les animaux, particulièrement les rongeurs peuvent perdre leur contrôle en présence de nécromanciens. Mais pas de n'importe lequel d'entre eux, car si cette Rosanna faisait effectivement partie du culte satanique, le rongeur devrait se mettre à tourner en rond dans sa cache, et commencer à s'affoler.

Ce n'était certes pas très gentil pour le pauvre animal, mais cette expérience n'allait pas le tuer si ce n'est lui donner une trouille monstre.

Elle attendit patiemment quelques minutes se tenant éloignée de la porte, pour ne pas se faire inutilement repérer, que le rongeur se mette en action. Ce qu'il fit! Soudain, sans raison apparente la petite bête se mit à tourner sur elle-même, d'abord calmement puis avec plus de précipitation jusqu'à se cogner dans les barreaux de la cage à maintes reprises tant il ne savait plus où donner de la tête.

Décidant que l'opération était un succès et que le pauvre Teddy en avait assez supporté, Kaylee se hâta de le récupérer. Elle n'était pas encore arrivée devant la porte qu'elle vit la poignée tournant dangereusement vers la droite. Comprenant qu'elle n'avait pas une minute à perdre si elle ne voulait pas que Rosanna la repère, elle abandonna l'idée de récupérer la cage puis se précipita plus loin où elle avisa un recoin.

"Parfait pour s'y faufiler! pensa t-elle"

Mais c'était sans compter son téléphone portable rangée dans sa poche de jean qui se mit à sonner. On ne croirait pas comme ça, mais en de pareilles circonstances, ces petits appareils peuvent être une réelle menace pour notre sécurité!

La jeune fille qui avait ouvert la porte entendit le portable, mais n'y prêta guère attention, trop occupée à admirer le petit hamster déposé devant sa chambre.

- Oh!! Il est trop mignon! s'exclama t-elle avant de regarder dans toutes les directions pour voir qui avait bien pu l'amener.

La jeune fille qui venait de hausser les épaules et de rentrer chez elle en prenant la cage, n'avait pas ce qu'on pouvait appeler le profil type d'une adolescente attirée par le monde obscur. Elle était vêtu d'un petit haut sexy de couleur mauve et d'une jupe beige, maquillée très sobrement et coiffée d'une coupe aux cheveux blonds et mi-long. Elle pouvait bien sûr dissimuler sa vraie nature sous cette apparence de jeune fille sage, mais Kaylee pensa plutôt qu'il s'agissait de la colocataire de Rosanna.

Perdue dans ses réflexions, elle avait oublié de répondre à son père, car sans même décrocher elle savait qu'il n'y avait que lui pour l'appeler.. et encore une fois, au plus mauvais moment!

- Kaylee, mais tu en as pris un temps pour répondre! Tout va bien?

- Oui, alors surtout ne panique..

- Et pourquoi je devrai paniquer? demanda t-il soudain la peur au ventre.

- Non vraiment, j'ai la situation en main, mais tu tombes très très mal..

Et c'est à cet instant qu'elle la vit! Une jeune fille arriva à l'étage et prit la direction de la chambre 065: le look gothique par excellence lui indiqua sans l'ombre d'un doute que c'était Rosanna Louis.

- Je te rappelle! bredouilla t-elle brusquement en raccrochant au nez de son père.

Elle resta cloitrée dans l'impasse, face au mur, le téléphone collé à l'oreille comme pour faire style d'être en pleine conversation, dans l'espoir que la jeune fille passerait son chemin. Kaylee poussa un soupir de soulagement en entendant la porte s'ouvrir, puis sa colocataire accueillir Rosanna.

Seulement, elle ne pouvait repartir sans l'être cher de Lyanna! Qu'allait t-elle bien pouvoir inventer pour récupérer l'animal sans être reconnu par Rosanna?! A supposé qu'elle était une nécromancienne du culte satanique! Car, elle n'avait encore aucune certitude.

Le visage de Kaylee fut alors illuminé d'un sourire. Elle venait de trouver une solution parfaite, presque sans faille pour reprendre Teddy.

- Au boulot! se dit-elle en sortant de son cul de sac.

Elle accosta la première personne qui lui tomba sous la main, un type d'une vingtaine d'année assez séduisant. Mais elle n'avait pas le temps de se permettre de fondre, elle avait une mission de la plus haute importance à lui confier.

- Salut! Ecoute, on ne se connait pas je le sais, et tu vas..

- J'accepte tout à condition que tu passe la nuit avec moi! lança t-il d'un ton suffisant.

Kaylee ouvrit la bouche, stupéfaite. Elle ne savait pas ce qui était pire qu'il ose lui demander ce genre de chose ou bien qu'il soit assez sérieux et prétentieux pour penser qu'elle accepterait?!

- Va mourir! fit-elle en le laissant en plan pour aller chercher une nouvelle proie.

Mais elle eut la très désagréable surprise de tomber nez à nez sur Lyanna, qui descendait visiblement.

- Hey, re-salut! Tu n'as pas mon hamster?

- Ton.. non, il est resté avec mon.. ami! balbutia Kaylee se sentant comme une biche prise entre les phares d'une voiture en pleine nuit. Mais il va revenir.. mon copain a juste un peu craqué pour lui.

Pour justifier le fait qu'elle veuille emprunter le petit animal, Kaylee n'avait rien trouver de mieux à dire que l'un de ses amis, qui se trouvait être aussi à Columbia, était un fanatique de rongeurs et qu'il aimerait beaucoup voir celui de Lyanna.

- Il a l'air cool ton pote, il s'appelle comment?

"Un nom, mon Dieu, vite un nom!!" s'affola t-elle.

- Jayden.

C'était le premier nom qu'il lui était venu à l'esprit. Celui du jeune homme avec qui elle avait bien accroché la veille.

- Ah, ça me ferait plaisir de le rencontrer!

- Il est assez timide.. en fait, mais ça se fera oui.. Là je vais devoir le rejoindre justement.. je te ramène Teddy tout de suite après.

Kaylee sourit pour la rassurer en essayant de paraître la plus naturelle possible.

- D'accord, alors à tout à l'heure.

Sans plus de cérémonie, la jeune fille la quitta et descendit à l'étage du dessous.

- Misère! soupira Kaylee.

Elle n'avait plus une minute à perdre. Un jeune homme avança alors droit devant elle, la tête baissée. Cette fois-ci, elle fut certaine de ne pas avoir de gros soucis avec lui. Il semblait sortir tout droit d'un club d'échec avec ses lunettes collées au nez et sans même lui avoir parlé elle le devinait incroyablement timide.

- Salut! dit-elle en l'abordant sans empressement, pour ne pas l'effrayer.

- Bonjour..

Le jeune homme, surpris qu'une jolie fille daigne lui adresser la parole, tourna la tête pour s'assurer qu'elle ne saluait pas quelqu'un d'autre.

- Oui, euh! Tu vas trouver ma demande un peu.. étrange.. dit-elle en prenant l'air d'une parfaite idiote. Une amie à voulu déposer son hamster devant la chambre d'un.. copain mais elle s'est trompée de chambre, oui en fait c'était l'étage du dessus et elle n'ose pas aller le récupérer..

- Et, toi non plus?

Cette question la prit au dépourvue.

- Moi.. non parce que tu vois je connais la fille qui s'est installée dans cette chambre et on ne s'apprécie pas du tout, je ne voudrai pas que par ma faute, mon amie ne puisse pas récupérer son hamster.. Tu comprends? s'enquit-elle de plus en plus gênée.

- En fait, tu me demande d'y aller?

- Oui, c'est tout à fait ça.. euh?

Il comprit qu'elle attendait qu'il lui donne son nom.

- David.

- Ok, alors David! Tu veux bien venir à mon secours?

- Je veux bien! dit le jeune homme en haussant les épaules.

- Merci! dit-elle en joignant les mains devant elle avant de croiser les doigts derrière son dos.

Une chance que son père n'ait pas été présent, elle aurait dû supporter ses moqueries à cause de ce simple geste. Mais c'était tout Kaylee, elle était superstitieuse et rien n'y changerai. Elle devait bien admettre que cela la rassurait d'avoir ces croyances.

Elle se dissimula à nouveau dans le recoin tandis que la porte de la chambre s'ouvrit sur.. Rosanna!

- Ouais, c'est pourquoi? fit la jeune fille en mâchant grossièrement un chewing-gum.

- Bonjour, un pote à moi a voulu faire un cadeau à sa petite amie en lui apportant un petit hamster mais il s'est trompé de chambre..

- Oh.. deux secondes! fit Rosanna avant de lui claquer la porte au nez.

Nerveux, le jeune homme se retourna pour avoir le ressenti de Kaylee. Cette dernière leva ses deux pouces pour lui montrer qu'il s'en sortait comme un chef.

Quelques secondes plus tard la tête de Rosanna réapparut dans l'encadrement de la porte aussi vite que celle de Kaylee partit se cacher dans le mur.

- Voilà ta bestiole! lança t-elle en lui tendant la cage. T'inquiète pas je l'ai pas dépecé!

Kaylee déglutit, répugnée.

La jeune crâneuse aux aspects gothique lui mit la cage sous le nez en riant puis referma énergiquement la porte.

- Euh, merci! dit le jeune homme à la porte close.

- Viens! lui demanda Kaylee d'un signe de main.

Il revint vers elle comme un automate, le regard absent.

- T'as été parfait! le félicita t-elle. Merci beau..

- C'est qui cette fille? demanda t-il soudain, encore sous le choc.

- Sans importance!

Kaylee lui prit la cage des mains en regardant à l'intérieur pour s'assurer que Teddy le hamster était en un seul morceau. Qui savait ce que cette Rosanna était capable?!

- Elle va pas me jeter un sort, ou un truc du genre pour avoir oser pénétrer dans son espace vital?

Kaylee sourit jaune.

- Non, je te promets. Si je peux faire quoique ce soit pour te remerc..

Elle n'eut pas le temps d'achever sa phrase que déjà les lèvres du geek se posèrent sur ses lèvres pour lui voler un baiser.

- Merci, lança t-il avant de prendre ses jambes à son cou.

Kaylee mit un moment avec de réaliser ce qu'il venait de se produire, puis elle reprit brusquement conscience et d'un geste impatient s'essuya la bouche dans une grimace de dégoût.

- Je ne devrai pas m'étonner! Tout est normal, la journée type pour Kaylee Perkins! railla t-elle en affichant une moue morose.

 

"Lyanna a littéralement sauté de joie en revoyant son hamster adoré, à croire qu'elle pensait ne jamais le retrouver! L'amour que ma colocataire témoigne pour ses poissons rouges et Teddy le hamster commence à m'inquiéter sérieusement! A t-elle à ce point manqué d'affection durant son enfance pour être si gâteuse avec ses animaux?

Mais c'est vrai que je ne peux sans doute pas comprendre! Attention, n'allez pas croire que je n'aime pas les animaux, je les aime beaucoup, particulièrement les chiens. Je craque pour leur bouille! Mais je n'ai jamais eu le droit d'en ravoir un. Le seul et unique petit chien que j'ai eu a été empoisonné par mes anciens voisins! Oui, je sais c'est affreux! C'était à l'époque où je vivais encore en Floride, ma ville natale. Ces personnes détestaient tout le monde dans le quartier, à commencer par ce pauvre petit labrador vivant à deux pas de leur maison. A croire qu'ils ne possédaient ni cœurs, ni âmes. Je vous passe les détails peu glorieux, je ne voudrais pas vous écœurez.. vous qui lirez peut-être mes mémoires, et c'est surtout que je n'ai pas envie de me replonger à cette période. Vous devez vous demander comment j'ai su que mes voisins étaient les auteurs de ce crime, mais tout simplement parce qu'ils me l'ont eux-mêmes avoué, sans jamais montrer l'ombre d'un remord. J'étais alors âgée de 11 ans, et je venais de perdre ma mère un an plus tôt, alors évidemment la perte de ce chien m'a profondément choqué, et ce durant longtemps. Si bien que mon cher père a refusé qu'on en adopte un nouveau pour m'éviter de souffrir de la perte d'un être aimé.

Avec le recul je comprend son choix, il m'a sûrement évité des souffrances inutiles. L'ironie du sort c'est que je suis dorénavant amené à faire pareil avec les gens de mon entourage, ce ne sont pas des animaux, mais il y a une certaine ressemblance si on y réfléchit bien. Je dois les éloigner de moi pour leur éviter toute peine inutile. Bref, je me demande vraiment pourquoi j'en reviens toujours à ce douloureux sujet. Où en étais-je au juste.. Ah oui..

Peu après cet épisode, mon père prit la sage décision de déménager loin de cette famille de cinglé qui, malgré les nombreuses plaintes du voisinage sur leur comportement exécrable, ne quittait pas demeure. J'ai toujours pensé que ces odieux personnages ont corrompu la moitié des forces de l'ordre de la ville car ils possédaient et possèdent sans doute encore à ce jour, une petite fortune en héritage.

C'est ainsi que mon père et moi avons débarqué dans la banlieue d'Atlanta. Un petit coin de paradis, disait la brochure! Un allé simple pour l'Enfer, aurait été plus juste!"

 

Kaylee était installée confortablement sur un divan, au rayon livres ésotériques de la bibliothèque de l'université, genoux repliés contre elle pour lui permettre de poser son journal intime et d'écrire.

Elle était tranquille dans ce coin, d'une parce qu'il était treize heures de l'après-midi et que la plupart des étudiants normaux étaient réunis à la cafétéria et de deux parce que personne d'autre à part elle ne semblait intéressé par ce rayon.

Au départ, Kaylee avait eu dans l'idée d'explorer les étagères à la recherche d'un livre traitant du fameux culte satanique, mais elle avait dû rapidement accepter l'évidence, dans tout ce qui était exposé il n'y avait même pas de quoi apprendre à faire flotter un crayon dans les airs ou bien à préparer un filtre d'amour. Elle allait devoir se contenter des vieux bouquins de son père.

Elle laissa retomber sa tête en arrière alors qu'elle refermait soigneusement son journal, puis sortit de sa poche le prospectus qu'elle avait trouvé en entrant dans la bibliothèque. Etant en pleine recherche d'emploi, cette annonce pour un job d'archiviste l'avait immédiatement interpelé.

Elle ne savait pas très bien de quoi il retournait, mais tant que ça payait pas mal.. le reste..

- Je serai toi je chercherai quelque chose d'un peu plus valorisant!

Kaylee leva les yeux. Elle connaissait cette voix, c'était celle de Jayden. Le jeune homme lui sourit amicalement, en prenant place à côté d'elle.

- Evidemment, j'aurais dû me douter que tu passerais par ici.

- Hum, alors tu te souviens de notre conversation d'hier? Je suis touché que tu m'ais un temps soit peu écouté.

"Mais qu'est-ce que ça voulait dire?" songea Kaylee.

- Qu'est-ce que tu entends par là? osa t-elle demander.

- Rien, sauf que tu m'as laissé un peu trop rapidement en plan hier.

- J'avais des tas de choses à faire, dit-elle en se tortillant sur sa chaise, dépliant ses jambes pour s'asseoir correctement.

- Comme de chercher un job? s'enquit-il en riant. Tiens!

Il lui mit sous les yeux une petite carte, vantant les mérites d'une boîte de la région.

- Le "Night Drive" c'est quoi ça, un club de strip-tease?

- Non idiote, c'est un pub, se moqua Jayden. Pas un Night Club. Rien de mal fréquenté, il est très bien tenu et il y a des dizaines de groupes par an qui passe par là avant d'être officiellement connu.

- D'accord, ça m'a l'air d'être un endroit sympa, concéda la jeune fille en fronçant les sourcils. Mais qu'est-ce que ça à avoir avec moi? Il me semble pourtant avoir été clair, je ne veux pas sortir avec toi.

- Idiote, le boss recherche une serveuse.

- Ok, je t'arrête tout de suite, déjà tu vas arrêter de me traiter idiote!

Il leva la main droite et dit "Je le jure" comme s'il se trouvait au tribunal.

Elle roula des billes, agacée.

- Secundo, tu as employé le mot boss pour désigner le patron et ça me fait un peu trop penser à un maquereau à mon goût..

- Nan, mais je t'assure que ce n'est pas du tout ce genre de plan! Le pub est clean, tu pourras t'en rendre compte par toi-même!

- Et tertio, poursuivit-elle en ignorant l'interruption, qu'est-ce qui te fait croire qu'un job de serveuse m'intéresserait?

- Sans rire, parce que tu préférerais classer de vieux dossiers, rangers des cartons poussiéreux, aller au sous sol pour archiver tous les bouquins qui n'ont pas gagné le droit de se trouver sur une des ces étagères? dit-il en la regardant de haut, comme si c'était la plus grosse hérésie qu'il n'ai jamais entendu. Tu ne me fera pas avaler une couleuvre pareille!

- Dites-moi que je rêves.. marmonna t-elle.

Elle fronça les sourcils d'une mine contrariée en le regardant droit dans les yeux.

- Parce qu'on s'est parlé deux minutes tu pense me connaitre?

- Pas suffisamment mais je sais que tu n'es pas le genre de fille à traîner dans une bibliothèque toute la sainte journée. Tu as besoin d'action, de voir du monde, de faire des connaissances..

"S'il savait que c'est justement ce que je veux éviter!" songea t-elle.

- Juste une visite, une seule pour te rendre compte que l'endroit n'est pas malfamé..

- C'est bon, maintenant je te crois! affirma t-elle. Mais ça ne veut pas dire que j'accepterai cet emploi et tu peux bien me dire pourquoi je le ferai? Je n'ai absolument aucune expérience dans ce domaine, l'employeur doit recevoir des dizaines de demande de nanas bien plus qualifiées que moi! Tu peux me dire pourquoi il me choisirait?

- D'après ce que je sais, il veut donner sa chance aux petits nouveaux! Il recherche deux serveurs, aussi bien un garçon qu'une fille! Tu as doublement tes chances, crois-moi! Ce serait dommage de rater le coche.

Après un petit sourire, Jayden se leva pour la laisser réfléchir.

- A plus, ma petite Kay aux yeux verts!

Kaylee sourit à ces mots puis baissa de nouveau le regard sur la carte du pub en se mordant la lèvre inférieure. Après tout, pourquoi ne pas tenter sa chance?

- Deux secondes, souffla t-elle alors que les paroles de Jay lui revinrent en mémoire..

"Sans rire, parce que tu préférerais classer de vieux dossiers, rangers des cartons poussiéreux, aller au sous sol pour archiver tous les bouquins qui n'ont pas gagné le droit de se trouver sur une des ces étagères..."

- Mais oui! lança t-elle avant de se taper la tête. Comment j'ai pu ne pas y penser.

En cherchant la rangée de livre sur l'ésotérisme, la jeune fille avait pu repérer un peu le lieu et se souvenait avoir vu une porte tout au fond de bibliothèque, près de la remise. Elle se souvenait aussi y avoir vu inscrit: "Réservée au personnel". Mais ce n'était pas une interdiction formelle qui allait avoir raison de sa détermination.

Elle enfila la deuxième bretelle de son sac à dos sur son épaule pour ne pas être gênée dans ses déplacements puis ouvrit la porte secrète. Comme elle s'y était attendu, celle-ci lui résista. De toute sa force, Kaylee poussa la porte à l'aide de la poignée qui céda sous le choc.

Un large sourire fleurit sur les lèvres de la jeune fille quand elle sentit le verrou céder, puis la porte s'ouvrir. Elle jeta un regard en arrière afin de s'assurer d'être seule, puis franchit la zone interdite.

Elle dû descendre un escalier, dans le noir complet. Loin de se décourager, elle agrippa la rampe jusqu'à ce que ses pieds touchent le sol puis tâtonna le mur frais du sous sol à la recherche d'un interrupteur.

- Eurkk! gémit-elle en sentant un filet de toile d'araignée entre ses doigts.

Elle secoua vivement son poignet, mais ne baissa pas les bras.

- Il doit bien y avoir de la lum... Ahh

Elle poussa un cri suraigüe quand son front frôla quelque chose.

- Génial, me voilà réduite à crier comme une fille! se lamenta t-elle.

Elle comprit que ce qu'elle avait touché n'était en rien une nouvelle toile d'araignée, mais un fil qui servait d'interrupteur. Elle tira dessus sans y mettre trop de force, ne voulant pas démonter sa seule chance d'y voir clair et fut ébloui par un jet de lumière vif au dessus de sa tête.

Elle dû fermer les yeux un moment avant que ceux-ci ne se réhabituent à la lumière.

Devant, de longs rayons de livre de toutes sortes lui tendirent les bras.

- Eh, ben ça va pas être de la tarte! soupira t-elle alors qu'elle fit un pas en avant.

Elle devait trouver la rangée des livres ésotérique, seulement les livres semblaient être classés dans un ordre aléatoire. Au dessus de chaque rayon, elle s'attendait à trouver une indication sur le genre de livre que l'étagère contenait mais elle dû se rendre à l'évidence. Cette recherche allait lui prendre des heures.

- Je reviendrai! affirma t-elle avant de remonter à la bibliothèque.

 

A peine une heure plus tard, et elle se retrouva coincée avec Lyanna à visiter le campus!

Comment elle en était arrivée là? Tout simplement parce que Lyanna l'avait croisé lorsqu'elle était sorti de la bibliothèque, à croire que la jeune fille pouvait se dédoubler, Kaylee la retrouvait partout sur son chemin. Elle avait demandé à Kaylee, non supplié était le mot adéquat, de l'accompagner pour sa visite du campus. Elle ne voulait pas le faire seule et à part sa colocataire, Lyanna ne connaissait absolument personne.

Kaylee avait bien essayé de lui échapper mais même une ruse de sioux n'aurait pu venir à bout de la détermination de la jeune fille.

- J'adore l'amphi du cours de philo, pas toi? Il est vraiment grand, vraiment impressionnant! s'émerveilla Lyanna.

Kaylee acquiesça par pure politesse se demandant comment la jeune fille faisait pour trouver chaque recoin de cette université d'une beauté à couper le souffle.. chaque recoin sauf les bâtiments de la résidence étudiante qu'elle trouvait assez fade en comparaison de la majesté des lieux du campus.

- Les murs ont un aspect vieillot..

- C'est ce qui fait tout le charme.

- J'en doute pas mais tu vois, je trouve qu'ici, tout se ressemble un peu.

Kaylee pivota d'un geste vif, vers elle.

- Ecoute ce n'est pas que je veuille te quitter..

"Non, à peine!" s'insinua une petite voix dans la tête de Kaylee.

- Seulement j'ai des tas de démarches à faire..

- Pour ton job?

- Comment tu sais ça?

- Je t'ai vu regarder avec insistance les petites annonces accrochées à la porte de la bibliothèque, tout à l'heure. Je suis très observatrice. Alors est-ce que tu as trouvé ton bonheur?

- Eh bien oui, lança la jeune fille d'une voix quelque peu décontenancé.

Mais très rapidement, elle vit là une occasion d'échapper à la visite du campus.

- En fait j'allais y aller, tu vois.. c'est dans un pub pas loin et.. j'ai rendez-vous, donc il ne faut pas que je traîne.

- Tu as déjà pris rendez-vous? s'étonna Lyanna.

- Ouais, c'est pas tout à fait ça, mais mon copain.. tu sais Jayden..

- Oh oui, le fanatique des hamster! s'exclama t-elle soudain alors qu'un large sourire embellit son visage. Il va vraiment falloir que tu me le présente, et qu'il ne s'inquiète pas. Moi aussi je suis timide, je ne vais pas le manger!

Kaylee sourit nerveusement.

- Ca se fera, répondit-elle d'une voix peu assurée. C'est lui qui m'a parlé de cette boîte. Il a insisté auprès du patron pour que je le rencontre alors il faut vraiment que j'y aille, tu comprends!

- Je ne te retiens pas plus longtemps, fit-elle compréhensive.

Kaylee avait enfin le feu vert, elle fit mine de se détourner mais la jeune fille lui agrippa soudain la main.

- Oh j'allais oublier, dit-elle en remettant un objet à Kaylee.

Celle-ci eut à peine le temps de distinguer de quoi il s'agissait qu'elle se sentit happer littéralement en avant, tandis qu'une vive lumière dorée lui vrilla les yeux..

 

Lorsqu'elle rouvrit les paupières, Kaylee ne se trouvait plus dans l'enceinte de l'université, et Lyanna ne se tenait plus devant elle. Elle était installée à un tabouret, dans un bar restaurant.

- Ca ne va pas recommencer! gémit-elle en plongeant la tête sur le comptoir.

- Je vous sers quelque chose mademoiselle?

- Ce que vous avez de plus fort, lâcha t-elle une mine dégoutée inscrite sur le visage. Un café, s'il vous plait!

- Tout de suite, lança le barman d'une quarantaine d'année.

Kaylee fit tourner la tabouret pivotant et observa plus en détail l'endroit où elle se trouvait désormais. C'était un bar-restaurant assez chic, bien décoré. Sans doute un endroit très agréable où déjeuner. A travers les vitres du restaurant, Kaylee pouvait constater qu'il faisait bien jour, mais à en juger la pluie qui martelait les carreaux, la saison des débardeurs et mini jupe était révolue. Les gens qui se déplaçaient dans les rues étaient vêtus assez chaudement: manteaux, écharpes et certains même avaient des bonnets.

Elle baissa les yeux sur sa propre tenue. Son pantacourt de jean et son débardeur avaientt fait place à un pull rouge en laine muni d'un col roulé, d'une jupe de velours noir lui descendant jusqu'au genoux et de longues bottes de la même couleur.

- Je suis parée pour l'hiver, marmonna t-elle.

Alors qu'elle tournait la tête vers sa gauche, elle vit Lyanna assise à une table, au fond du restaurant. La jeune femme qui buvait tranquillement une tasse de thé tout en paraissant absorbée par la lecture d'un livre passionnant, n'avait plus rien de comparable avec la jeune fille que Kaylee avait rencontré pour la première fois à Columbia...

 

- Alors, bonne chance pour ton boulot! Je croiserai les doigts! dit la jeune fille en saluant Kaylee.

Cette dernière se trouvait de nouveau dans les couloirs de l'Université, seules quelques secondes paraissaient s'être écoulées depuis la dernière conversation que Kaylee avait eu avec sa colocataire.

Elle remarqua alors l'objet qui tenait dans la paume de sa main, que Lyanna venait de lui remettre. Il s'agissait d'un badge donnant libre accès à la salle informatique.

- Mais pourquoi je suis revenue? se demanda t-elle, perdue.

 

La jeune fille alla s'installer sur un banc, au sein du campus pour téléphoner à son père de toute urgence.

- Papa, c'est moi..

- Kaylee j'allais justement t'appeler, as-tu du nouveau..

- Je n'ai pas le temps, écoute-moi! dit-elle en tout hâte. Ce n'est pas normal, il se passe quelque chose je viens de me téléporter dans le futur seulement je n'y suis restée que quelques instants. C'est comme si quelqu'un m'avait ramené brutalement dans le présent sans que je puisse m'y opposer.

- Ohh.. fit-il en semblant abasourdi par cette nouvelle, pourtant il changea rapidement le sujet de la conversation. Tu as pu avoir du nouveau sur Rosanna Louis?

- As-tu seulement écouté ce que je viens de te dire? s'emporta la jeune fille en criant plus fort qu'elle ne l'aurait voulu.

Quelques regards d'étudiants traversant le campus se tournèrent vers elle.

- Vous voulez une photo, ou un enregistrement audio? leur cracha t-elle.

Ceux ci préférèrent ne pas répondre et continuèrent leur chemin.

- Pardon? s'étonna son père.

- Non, je parlais à des petits emmerd.. peu importe.. continue! se rattrapa t-elle en se raclant la gorge.

- Je t'ai parfaitement écouté, et à ce propos je pense que le culte est lié à tes problèmes. Je t'avais bien dit que ce n'était pas un hasard si cette Rosa..

- Oh mais papa, le coupa t-elle d'un air agacé, nous ne savons même pas si cette fille fait bien partie du culte.

- Tu ne devais pas le vérifier?

- Si, et je l'ai fait avec l'aide d'un rongeur, comme tu me l'as enseigné.

- Bien, fit-il sur un ton trop enjoué. C'est excellent!

- Quand tu te mets à te réjouir pour ce genre de chose, tu sais que tu me donne la chair de poule? dit-elle avec sarcasme. Comme tu le soupçonnais, cette Rosa est sûrement liée à un culte de sorciers, mais rien ne nous prouve qu'il s'agit du même.

- Et bien sûr, le fait qu'elle ait choisi la même fac que toi, est une pure coïncidence?

- Et pourquoi pas? Columbia fait partie des grandes écoles les plus en vogues du pays. Je ne suis pas la seule à avoir eu le privilège d'y entrer, tu dois bien t'en douter?

- Bien sûr mais ça me paraît..

- On en rediscuteras plus tard, le coupa t-elle de nouveau. Tu dois m'écouter, s'il te plait. Avant de me téléporter dans le futur, j'ai été en contact avec ma colocataire, Lyanna.

- Oh la pauvre enfant, dit-il d'une voix soudain triste.

- Papa, laisse-moi finir! fulmina Kaylee. C'est important!

- Je suis désolé.. continue!

- Je ne me serai pas transportée dans le futur après l'avoir touché si sa vie ne menaçait pas de s'arrêter brusquement d'ici quelques années. Seulement, je suis bloquée ici! Je ne peux plus retourner à l'époque où Lyanna va se faire tuer.

- Oui, je comprend ton inquiétude mais je pense à autre chose. Vois-tu, ce que j'essayais vainement de te dire, c'est si le culte est parvenu à entrer en relation avec toi, ils peuvent vouloir te déstabiliser, de n'importe quelle façon.

- J'ai dû mal à comprendre?

- Il n'est pas improbable que les membres du culte t'ai amené dans le futur à tord, pour te mener sur une fausse piste.

- Tu penses donc que Lyanna ne va pas mourir d'ici quelques années? Et que si jamais j'y retournai, c'est ma vie que je mettrais en péril?

- Leur but, en plus de créer la confusion dans ton esprit, est sans doute de te condamner à rester là-bas. Tu ne dois pas prendre de risque inutile.

- Me condamner à rester dans le futur?! C'est ridicule, j'ai été ramené brutalement ici, si c'était l'œuvre du culte, il m'aurait forcé à rester là-bas.

- Mais parce qu'il veut te faire perdre tes repères. supposa t-il.

- Admettons..

- Je te demande de ne pas essayer de retourner dans le futur. Il existe un moyen radicale d'arrêter ce qui a commencé, et tu le connais.

- M'éloigner de la personne que je dois sauver? comprit-elle en prenant un ton choqué. Non, mais comment tu peux dire ça?! Tu me demande d'abandonner une personne qui va très certainement mourir, parce que tu as une intuition? s'étrangla la jeune fille, d'une colère contenue. 

- Oh non, je ne te demande rien Kaylee, murmura t-il avec une pointe d'amertume. J'ai compris depuis longtemps que la seule chose que tu accepterais de moi, ce sont des conseils.

Un lourd silence s'installa.

- Papa, commença t-elle d'une voix navrée.

- Tu ne feras que ce que tu as décidé, je le sais bien. Mais je te demande de placer ton bon sens en premier sur la liste de tes priorités, tu comprends?

- Je te reçois cinq sur cinq, dit-elle d'une voix calme. Mais..

Elle se tut un instant, portant une main à ses lèvres pour étouffer un sanglot.

- .. j'ai la vie de cette fille entre mes mains, papa.

- J'en ai bien conscience, trésor.

- J'ai le devoir de l'aider. Si le don de maman m'a été transmis, c'est parce que son âme me jugeait prête à l'affronter et à en subir les conséquences. C'est bien ce que tu m'as toujours répété, non?

- Oui, fit-il d'une faible voix. Oui, Kaylee. Mais ta vie compte tout autant que celle de cette jeune fille.

- Seulement, elle n'a rien demandé et moi j'ai le pouvoir de faire changer les choses. Je sais qu'un danger pèsera sur Lyanna dans quelques temps. Ce serait parfaitement égoïste de ma part de rester les bras croisés jusqu'à ce que je ne puisse plus rien faire pour elle. Tu sais que pour chaque personne que je dois sauver, l'offre est limité dans le temps. J'ignore encore combien de fois je pourrai me téléporter dans le futur.

Elle entendit son père soupirer longuement.

- Je pense que ce ne serait pas de trop de te demander une fois de plus d'être très prudente?

- Je ne ferai rien d'inconsidéré, lui promit-elle.

- C'est déjà ça de prit! Bon, et dis-moi qu'est-ce que tu as vu dans le futur? Tu sais ce qui causera la mort de ton amie?

A l'énonciation du mot "amie", Kaylee se crispa puis ferma doucement les yeux.

- Ne l'appelle pas comme ça, je t'en prie.

Sa voix était douloureuse, Jeremiah Perkins comprit aussitôt qu'il n'aurait pas dû employer ce terme.

- Ta camarade de chambre, rectifia t-il bien trop tard.

- Merci, souffla t-elle avant de reprendre contenance. Non, je n'ai pas eu le temps d'en savoir plus malheureusement. Je me suis retrouvée assise à un bar, dehors la pluie tombait en cascade. Les gens étaient bien couvert, je pense ne pas trop m'avancer en affirmant que c'était l'hiver.

- Et aucun indice sur l'année de ta téléportation?

- Je suis repartie bien trop vite mais Lyanna semblait avoir pris dix ans. Nous sommes en 2010 alors..

- Tu dois te retrouver aux alentours de l'année 2020?

- J'imagine, approuva t-elle d'un hochement de tête. Papa, je sais combien cette situation t'angoisse mais je dois retourner dans le futur. Je dois essayer de la sauver.

Il y eut un bref silence au court duquel Jeremiah se plongea dans ses réflexions puis il reprit subitement la parole:

- D'accord, mais si ce genre de problème se reproduisait à nouveau, je tiens à.. non j'exige Kaylee que tu m'en tiennes informé! C'est bien compris?

- Oui. Pour ça il faudrait d'abord que je puisse retourner dans le futur, bredouilla t-elle en soupirant. Je réessayerai ce soir parce que Lyanna est partie je ne sais où..

- C'est préférable que tu établisse une certaine distance entre elle et toi pendant quelques heures. Préviens-moi quand tu auras décidé d'y retourner.

- Si ça peut te faire plaisir, acquiesça t-elle. Je te biperai. A plus tard.

Elle raccrocha son portable, repoussa une mèche devant ses yeux, puis leva les yeux au ciel.

- Si seulement tu pouvais me dire ce qui va t'arriver, Lyanna!

 

La petite voiture rouge sombre de Kaylee roula une bonne dizaine de minute avant de s'arrêter devant un pub, nommé le "Night Drive". Aucun, doute elle était arrivée à destination. Puisqu'elle ne pouvait pas retourner dans le futur sans être à nouveau rentré en contact avec Lyanna, la jeune fille devait trouvé de quoi passer le temps. Comme elle avait plus tôt prévu d'y aller, autant se présenter au club dont Jayden lui avait parlé.

Seulement elle allait galérer pour trouver une place où se garer.

- C'est bien ce que je déteste le plus dans les grandes villes! rouspéta t-elle.

Elle fit le tour de l'avenue, en profitant pour scruter le quartier de ses yeux méfiants. Jayden n'avait pas mentit, le coin avait l'air tranquille et sympa: des fast-food à proximités, un grand cinéma, de petits magasins, et elle avait même aperçut l'enseigne d'une patinoire dans la rue d'en face. Mais sa propre expérience lui avait apprit à se méfier de ce genre d'îlot de rêve!

Elle gara sa voiture quelques rues plus loin et dû marcher un peu avant de revenir sur ses pas.

Le pub était fermé à cette heure-ci, il était indiqué qu'il n'ouvrait pas avant 17h30 mais une pancarte invitait toute personne désirant se présenter pour le job de serveuse à venir entre 14h et 17h.

Kaylee jeta un coup d'oeil à sa petite montre aiguille, il était 14h passée.

Cependant, elle ne se décida pas tout de suite à entrer et resta quelques minutes en retrait devant le pub, pesant encore le pour et le contre dans sa tête. Elle se demandait pourquoi elle était si nerveuse, puisqu'elle n'avait pas l'intention de déployer de gros efforts pour décrocher ce job.

"Mais alors qu'est-ce que tu fais ici?" se questionna t-elle.

Cette petite question resta au chaud dans un coin de son esprit alors qu'elle poussa la porte du pub. L'endroit était sombre, bien trop sombre et cela failli faire reculer la jeune fille mais elle rit de sa réaction stupide. Le club était fermé au clients, rien d'anormal à ce que les lumières soient tamisées. Et puis, elle ne se trouvait que dans le hall, elle était sûre.. du moins elle l'espérait, de trouver plus de présence humaine une fois qu'elle aurait descendu ce large escalier.

Elle supposât qu'il devait donner directement sur le pub car elle ne voyait pas d'autre entrée possible et l'emprunta.

Une fois descendu en bas elle s'arrêta sur le seuil d'une porte. Nerveuse, elle l'ouvrit et fut véritablement impressionné par la salle qui se dressait à ses pieds. Une spacieuse piste de danse en plein centre encerclait deux bars, un de chaque côté de la salle. La scène du fond, où devait se produire les nombreux jeunes talents dont Jayden lui avait parlé, surplombait l'ensemble.

Plusieurs boules à facettes tourbillonnaient au dessus de la tête de Kaylee. Seulement, la salle paraissait déserte.

- Tu dois être Kaylee? l'interpella une voix masculine.

Après avoir échappé de justesse à un arrêt cardiaque, la jeune fille se retourna, une main sur le cœur.

- Ca vous arrive souvent d'effrayer les filles dans les bars?

- Pardon, s'excusa t-il en lui tendant déjà une main. Declan Read! Je suis le gérant du Night Drive.

- Oh, enchanté, fit-elle avec soulagement. Et oui, c'est bien moi!

- Eh bien c'est parfait, tu as été plus rapide que je ne le pensais!

Elle sourit d'un air timide.

- Tu es très joli, Jay ne m'a pas raconté de crac!

Kaylee se passa une main dans les cheveux puis dans le cou, ne sachant plus où se mettre.

- C'est sympa de sa part, marmonna t-elle entre ses dents.

- Bien, alors que je te montre..

Il l'invita à le suivre pour une petite visite guidée.

- Là, tu as le bar.. celui-ci à ta droite est uniquement réservé aux boissons, cocktail, café et autres. Il est ouvert de l'ouverture à la fermeture du pub c'est à dire de 17h30 à 3h30 du matin.

- D'accord, dit-elle en hochant la tête d'un air incrédule.

- Là, à ta gauche, se trouve le bar restaurant. Les clients viennent principalement y manger, mais ils peuvent aussi y prendre des boissons alcoolisées. Celui-ci est ouvert de 19h00 à 1h00 du mat'! Tu devras suivre une hygiène très stricte, te laver les mains régulièrement et surtout ne pas utiliser le produit hydratant pour les mains, tels que les crème pour éviter tout risque d'empoisonnement.

- Compris mais je devrai peut-être vous montrer mon CV! dit-elle en faisant mine de lui en sortir un de son sac, mais il l'arrêta.

- Non, non pas la peine! Comme convenu, je te prends à l'essai dès que tu le pourras!

- Qu.. Quoi? bafouilla t-elle éberluée. J'ai dû mal à comprendre, vous ne m'avez même pas demandé mes références..

- Mais parce que je n'en ai pas besoin et que je sais très bien que tu es une parfaite débutante dans le domaine, et ça tombe bien c'est ce que je recherche! Je veux voir ce que tu vaux sur le terrain, alors je te prends!

Kaylee n'en croyait pas ses oreilles. Elle n'était venu que pour un entretien d'embauche mais n'avait pas réellement envie d'obtenir ce job de serveuse. Elle devait s'avouer qu'elle avait été à ce pub uniquement pour ne pas contrarier Jay, qui semblait avoir fait des pieds et des mains pour elle. Et voilà qu'elle était propulsée dans l'arène, sans même avoir donné son accord.

Evidemment, Declan ne lui aurait jamais demandé son avis. Il devait penser que si elle s'était elle-même déplacée pour obtenir cet entretien, c'était que l'emploi l'intéressait un minimum et qu'elle le jugeait dans ses cordes.

- Et c'est surtout parce qu'il a une dette envers moi, lança Jayden en sortant comme un diable de sa boîte.

Il se redressa de sous le bar à boissons et posa deux cocktails exotiques sur le comptoir.

- Jay? s'étonna la jeune fille en approchant de lui. Mais qu'est-ce que tu fais ici?

"Non, je n'y crois pas!" se dit-elle.

- Ne me dis rien, tu travailles ici! comprit-elle.

- Yep! lança t-il en souriant d'un air malicieux.

- Je peux te l'emprunter une seconde? demanda t-elle en s'adressant à Declan, avec un sourire crispée.

Il lui fit un signe de main, lui indiquant qu'elle avait son feu vert puis Kaylee entraîna Jayden un peu plus loin pour une petite mise au point en aparté.

- Tu ne m'as pas dit que tu travaillais ici? En tant que serveur en plus.

- Serveur en chef! admit-il fièrement.

- Parce qu'en plus tu espère être mon patron?

- Je le suis déjà, rit-il.

Kaylee ouvrit la bouche pour protester.

- Je ne comprend pas où est le problème. Tu cherchais, un job, je t'en ai dégoté un..

- Mais je ne t'avais rien demandé.

- Tu pourrais me montrer un peu plus reconnaissance, la coupa t-il avec calme.

- Ah oui et pour quoi? M'avoir tendu un piège?

- Un quoi?

- Oh je t'en prie, ne fais pas l'innocent. Hier tu me demande de sortir avec toi un soir, je refuse et lendemain tu t'amène en me proposant un job en tant que serveuse dans un club en oubliant bien sûr de me dire que tu y travaille aussi. Je débarque et j'apprends que je suis déjà embauché sans même avoir fait mes preuves parce que TU as plaidé en ma faveur.

- Tu devrais être touché, pas énervé.

- Oui, bien sûr parce que ça part d'une bonne intention? lança t-elle sarcastique. Tu n'avais aucun plan en tête?

- Comme te séduire et te ramener dans mon lit? dit-il sans tergiverser. Alors oui, j'avoue. C'était dans mes plans!

Elle croisa les bras sur sa poitrine, en affichant une mine offusquée.

- Hey, tu ne peux pas m'en vouloir d'essayer! Je suis un mec!

- Evidemment, ce statut te donne tous les droits!

- Moi contrairement à toi je suis franc.

- Pardon?

- Je te dis clairement mes intentions, de sortir avec toi, un soir. Et je ne parlais pas de seulement coucher avec toi, mais de faire plus ample connaissance.

- Navré mais tu te contredis, tu ne viens pas de me dire que tu avais souhaité me ramener dans ton lit? lui fit-elle remarquer.

Il ignora son intervention, et poursuivit:

- Alors que toi tu m'invente une vieille excuse pour ne pas me voir.

Elle déglutit, en essayant de ne pas perdre de sa superbe.

- Avoues-moi tout! Tu n'as jamais eu de mec?

- Ta phrase pourrait prêter à confusion, ne put-elle s'empêcher de le reprendre. J'ai déjà eu des copains, d'accord, mais.. pas là. Tout de suite, avoua t-elle penaude. Non, je n'ai pas de petit ami à distance.

- Je t'intéresse pas, ok! Je suis pas en sucre, j'aurai pu l'accepter.

- C'est pas..

- Oui..? l'encouragea t-il.

- Ecoute, j'ai pas vraiment envie de me justifier parce que toi et moi, on ne se connait pas vraiment mais comme je t'ai un peu.. mentit on va dire..

- On va dire? Toi t'as le don de minimiser les choses!

- Oui, c'est mal je me repens en courbant le dos devant toi et les dieux, si tu veux!

Jay sourit et leva les yeux au ciel.

- C'est bon je te fais marcher. Pourquoi tu m'as menti? J'ai le droit au moins de savoir, tu crois pas?

- Non, parce que ça n'a rien à voir avec toi! lui assura t-elle. Je ne veux plus avoir de relation pour le moment.

- Pourquoi?

- Ca me regarde, lui répondit-elle sèchement.

Il leva les mains en signe de paix.

- Ok, libre à toi!

Un silence assez tendu s'installa entre les deux jeunes gens, puis Kaylee décida de le rompre.

- Merci quand même de m'avoir trouvé cet emploi. C'est sympa.

- Mais, je comprend pas le blem'. Tu cherche un job et on dirait que ça te botte pas du tout d'être engagé. C'est quoi, le job de serveuse qui te botte pas? Si c'est trop dégradant pour toi, princesse..

- M'appelle pas comme ça, s'emporta Kaylee, tu ne connais rien de ma vie! Ce n'est pas l'emploi qui m'ennuie..

- Mais alors, c'est quoi? répéta t-il incrédule. Je ne vois vraiment pas le problème, je t'ai dis que cette boîte était clean.

- Elle est clean, je ne remets pas ta parole en doute. Ce qu'il y a c'est que pour une fois je ne voulais dépendre de personne, avoir la fierté de faire quelque chose par moi-même, sans entraîner avec moi les gens et répondre toute seule de mes erreurs..

- Eh ben je suis désolé d'avoir gâcher tes projets, rétorqua t-il avec virulence, mais quand on cherche un job faut savoir mettre son égo de côté.

Elle resta la bouche en cœur, ahuri par ses propos.

- Maintenant, si mademoiselle veut bien me laisser, moi j'ai du travail qui m'attend!

Sans un mot de plus, il la laissa pour retourner au bar.

"Non mais pour qui il se prend?" se demanda t-elle.

Elle se tourna vivement vers lui et s'avança vers le bar d'une mine ombrageuse.

- Je peux savoir ce qui te donne le droit de me juger? On ne se connait ni d'Eve ni d'Adam, tu te prends pour qui? Alors monsieur me dégote un job et maintenant je devrais lui baiser les pieds pendant qu'il y est? C'est bien gentil, mais il ne faudrait pas qu'il oublie qu'il n'a fait ça que par intérêt!

- Hum, j'ai touché un point sensible puisque tu montes au créneau. Y'a que la vérité qui blesse je suis désolé, j'aime les gens droits.

- Et moi je n'aime pas les petits cons prétentieux qui se croient tellement au dessus des autres qu'ils ne peuvent concevoir une autre façon de voir les choses, que la leur!

- Et moi je n'aime pas les deux petits emmerdeurs que je vois en face de moi, lança à son tour Declan en revenant de son bureau, mais manque de bol ils font tous deux partie de mon équipe. Je vais devoir faire avec leur sale caractère de cochon, mais quand il s'agira de tenir le bar, je ne veux pas de ce genre d'engueulade au sommet! C'est bien clair?

- Très clair! entonnèrent en chœur Jayden et Kaylee.

Ils se tournèrent l'un vers l'autre avant de se dévisager froidement.

- Parfait! conclut Declan en frappant dans ses mains. Ma belle, si tu veux bien venir dans mon bureau pour régler un peu de paperasse? demanda t-il à la jeune fille d'une voix soudain plus douce.

- Oui, accepta t-elle en suivant le jeune homme sans un regard pour Jay.

Declan Read la fit entrer puis s'asseoir à son bureau.

- Tu ne dois pas connaître Jay depuis longtemps?

- En effet, c'est très récent. Pourquoi?

- Parce qu'il a un très sale caractère, il ne supporte pas qu'on lui tienne tête, il a toutes sortes de valeurs qu'il tient à garder, il se dit ouvert à tout mais il est sans cesse en train de juger l'attitude des gens..

- Oh, je vais m'amuser, comprit Kaylee d'un ton ironique.

- J'ajouterai qu'il est doté d'un grand sens moral qui le force à tracer sa route avec une certaine rigueur. C'est un chic type.

- Ah oui? fit Kaylee avec un étonnement non dissimulé.

Après le tableau qu'il venait de lui peindre, elle ne s'attendait pas à ce genre de compliments.

- Et l'un de mes meilleurs amis.

- Vraiment?

- Ouais, on se bouffe assez souvent, mais des types comme lui y'en a pas deux.

- Tout à l'heure, Jay disait que vous aviez une dette envers lui..

Declan confirma ses dires d'un mouvement de tête.

- Je vais te raconter un truc mais ça devra rester entre nous, d'accord?

Kaylee acquiesça.

- Personne en dehors de Jay et toi, ne devra être au courant!

- Je serai aussi muette qu'une tombe.

- Ca s'est passé un soir, alors que je rentrai du Night Drive, je m'apprêtais à monter sur ma moto quand j'ai senti une présence derrière moi. Je n'ai pas eu le temps de dire ouf que cette.. chose.. ce chien enragé m'a sauté dessus..

- Un chien enragé? répéta t-elle en commençant à se poser des questions.

- Ouais et pas qu'un petit, mais pas non plus un pitbull on aurait dit un mélange entre chien, un loup et un homme des cavernes.

- C'est pas possible, murmura t-elle pour elle-même.

- Ah si, si je te raconte pas de conneries! D'ailleurs..

Il se leva de sa chaise, tourna la dos à Kaylee puis souleva sa chemise. Kaylee aperçut alors une énorme cicatrice en diagonale sur la majeure partie du dos. Mais ce n'était pas n'importe laquelle des blessures, il s'agissait d'une griffure acérée.

- Il devait vraiment être enragé? Ou bien, pas très sociable.

- De mon vivant, dit-il en se réinstallant, je n'aurai jamais cru voir une telle chose. C'était presque.. oui tu risque de me trouver un peu barge.. mais c'était inhumain!

Kaylee écarquilla les yeux de stupeur avant de lâcher un profond soupir de découragement.

- Et c'était ici, à Columbia?

- Ouais, le pub n'a jamais bougé!

- Ca fait longtemps que ça vous est arrivé?

- Tu me peux tutoyer, au fait!

- Ok.

- Ca va faire deux ans et demi à tout cassé. Mais là où je voulais en venir, c'est que sans l'intervention d'une certaine personne je serai six pieds sous terre à l'heure actuelle..

- Vous.. pardon, se reprit-elle. Tu parles de Jayden?

- En chair et en os, ou plutôt en acier!

Kaylee avait besoin de s'asseoir, le problème c'est qu'elle l'était déjà. 

- A l'époque, je n'avais employé Jay que pour faire la plonge. Ma moto était garée dans la ruelle à l'arrière du pub, lui sortait les poubelles quand je me suis fait attaquer.

- Et il a volé à ton secours?

- Ouais, sans une hésitation. A mains nue il a attrapé l'immonde bestiole par la peau du coup et l'a forcé à me lâcher. Je ne pourrais pas vraiment te dire ce qu'il s'est passé par la suite parce que je me suis évanoui. Jayden a appelé les flics, qui apparemment ont appelés la fourrière pour se charger du molosse.

Kaylee en resta bouche bée. Comment Jayden avait pu se charger de cette bête, tout seul?

"Il ne peut pas être.. se demanda t-elle. Non c'est impossible, pas ici alors que j'y suis!"

- Il m'a sauvé la vie et je lui en serai éternellement reconnaissant.

Kaylee approuva d'un faible hochement de tête, l'air absent.

A suivre..

Si vous souhaitez me donner votre avis sur ce 2e épisode, cliquez sur le lien du dessous, merci!